Elise

Le webzine

27-07-2017

Economie circulaire : le Plan du Gouvernement

Dans la lignée de l’Accord de Paris, le Plan Climat du Gouvernement, présenté par Nicolas Hulot, se devait d’être ambitieux. Une façon de réaffirmer l’ambition de l’Etat français en faveur du climat avec des objectifs audacieux en termes de transition énergétique et d’économie circulaire.

Des ambitions pour le climat…

Le plan climat du Gouvernement présenté le 6 juillet dernier par Nicolas Hulot ne manque pas d’ambitions.
Ce plan dessine la stratégie de l’Elysée pour devenir le leader mondial de la lutte contre le dérèglement climatique et fait suite aux déclarations d’Emmanuel Macron, après l’annonce du retrait américain de l’accord de Paris, avec son slogan « Make our planet great again » ( voir la vidéo https://www.makeourplanetgreatagain.fr/home )

Cinq mesures phares sont au programme :

  • Réaliser la convergence totale entre la fiscalité de l’essence et du diesel avant 2022
  • Diviser par deux le nombre de déchets mis en décharge à horizon 2025
  • Recycler la totalité des plastiques produits – et jetés – sur le territoire avant 2025
  • Supprimer la voiture à pétrole d’ici 2040
  • Atteindre la neutralité carbone avant 2050,

… et l’économie circulaire

Le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire rappelle au passage l’importance du recyclage. Grâce à lui, 22,5 millions de tonnes de CO2 sont évitées chaque année, et le recyclage d’une tonne de déchets génère 30 fois plus d’emplois que de les mettre en décharge. Plus généralement, M. Hulot a profité de l’occasion pour remettre le sujet de l’économie circulaire au centre de son action : « L’économie circulaire est au cœur de la transition énergétique. […] Les déchets deviennent des ressources. Nous devons créer les conditions pour cette révolution industrielle majeure qui est source de compétitivité et d’innovation. L’Etat apportera son aide aux petites entreprises et publiera une feuille de route avec des mesures ».

Affaire à suivre

Si l’ambition est là, il reste à concrétiser ces annonces. On ne saura pas avant 2018, comment le ministre, et ses collègues concernés par la mise en œuvre du Plan Climat, s’y prendront pour atteindre les objectifs fixés. Le Plan prévoit l’élaboration d’une feuille de route, laquelle intégrera «  les principales mesures qui pourront être prises en faveur du développement de l’économie circulaire, notamment en matière de fiscalité des déchets, de modulation de l’éco-contribution, de responsabilité élargie des producteurs. » Un programme réjouissant, mais dont les ingrédients sont encore à réunir.

(crédit photo : TERRA )

Inscrivez-vous
à la newsletter

À lire aussi

04-11-2020

La Loi anti-gaspillage pour une économie plus circulaire

28-01-2020

5° Conférence nationale du handicap

28-01-2020

8 points à retenir sur les changements liés à l’OETH

Partager cet article