Elise

Le webzine

03-04-2023

L’extension des consignes de tri

Qu’est-ce que c’est l’extension des consignes de tri pour les ménages.

Prévue par la loi de transition énergétique depuis 2015, l’extension des consignes de tri pour les ménages vise à simplifier le tri des emballages, notamment en carton et en plastique. Cette simplification permettrait de jeter tous les emballages dans le bac de recyclage de la ville sans se poser la question sur la recyclabilité de chaque emballage.

Bac recyclage de la ville Ainsi, les centres de tri des collectivités - qui sont aujourd’hui dédiés exclusivement aux déchets ménagers - effectuent un tri mécanique pour orienter chaque emballage vers la filière de recyclage qui lui correspond ou bien vers l’incinérateur le plus proche. Cette logique laisse penser que tout se recycle. Pourtant, ce n’est pas encore le cas, même si les choses s’améliorent chaque jour, il n’est actuellement pas possible de recycler 100 % des déchets issus du bac de recyclage.

Selon des données récentes, seuls 26%* des déchets déposés dans le bac de recyclage de la ville seraient vraiment recyclés.

Pourquoi ? Tout simplement, car 20 % des emballages en plastique que l’on trouve dans le commerce ne sont pas encore recyclables (par exemple, les ¾ des pots de yaourt sont fabriqués en Polystyrène (PS) et habillés d’une banderole généralement en papier et d’un opercule à base d'aluminium. Le mélange des matières rend leur recyclage difficile).

Aujourd’hui en France, il manque encore des filières de recyclage pour certains types de plastique et pour les emballages composés de plusieurs matières ou de plusieurs plastiques mélangés. Pour ces déchets, aujourd’hui, il ne reste qu’une solution pour de les valoriser : l’incinération.

Malgré cela, trier ses déchets est un geste essentiel.

Des nouveaux projets de recherche et de développement sont menés partout en France. Ces projets permettront de recycler encore plus de déchets et à la construction des filières de demain.

Le tri des déchets : un geste éco-citoyen !

Le tri des déchets à la maison et au bureau reste donc un geste eco-citoyen, plein de sens. Les matières recyclables comme le Polytéréphtalate d'éthylène (PET) contenu dans les bouteilles d’eau, Le polyéthylène haute densité (PEHD) avec lequel on fabrique des bouteilles de lait, le PolyPropylène (PP) des masques ou encore le papier et le carton des emballages se recyclent facilement si elles ne sont pas mélangées.

Si ces matières secondaires intègrent les bonnes filières, elles peuvent avoir encore plusieurs vies. De plus, le recyclage des déchets permet de créer des emplois locaux et durables dans les territoires.

Le savez-vous ?

En adoptant pour le papier usagé un schéma de recyclage, et non plus l’incinération ou la mise en décharge, on multiplie par 10 le nombre d’emplois créés dans la filière "traitement des papiers-cartons".

Comment ELISE accompagne ses clients ?

 sur-tri des déchets chez ELISE Chez ELISE, les déchets collectés sont sur-triés manuellement, notamment pour le papier et le carton, pour optimiser leur recyclage. Cette action permet à ELISE de créer toujours plus d’emplois solidaires. Par exemple : une entreprise de 1250 salariés produit environ 100 tonnes de papier par an. La collecte et le sur-trie du papier et du carton permet à ELISE de créer 2 emplois à temps plein pour des personnes en situation de handicap et/ou en difficultés d’insertion.

Pour être recyclé, chaque déchet doit être préalablement trié par matière, ne pas être mélangé avec d’autres matières ou matériaux et ne pas être souillé par des déchets alimentaires. C’est la condition pour qu’ELISE fournisse à ses clients toutes les attestations nécessaires et leur donner la garantie d’un recyclage optimal, règlementaire et de proximité.

Puis les déchets suivent ensuite les filières de recyclage organisées par les industriels et agrées par les éco-organismes français avec un suivi particulier pour les déchets complexes ou dangereux ELISE répertorie les filières en privilégiant les circuits de valorisation les plus courts possibles, tout en respectant les spécificités et réglementations de chaque filière.

Cette démarche, en plus de donner toutes les garanties nécessaires sur le recyclage des déchets, contribue activement à la préservation des ressources naturelles. La fabrication de produits à partir de matières premières recyclées demande moins d’énergie et d’eau que la fabrication à partir de matière première vierge.

De plus, cette démarche participe au développement d’une économie circulaire locale et favorise la création d’emplois durables et non délocalisables dans les territoires.

ELISE peut proposer à ses clients une corbeille « Autres emballages recyclables » pour homogénéiser les ilots de tri, mais ces déchets devront être absolument pris en charge par les installations capables de traiter ces déchets.

Aujourd’hui, ELISE ne peut que collecter et valoriser les déchets propres dont les filières de recyclage existent et qui ne nécessitent pas d’un tri mécanique. Demain, il est certain que la liste des déchets qu’ELISE peut collecter pour les recycler dans les filières ad’hoc continuera à s’allonger.

*Sources : Novetheic et CITEO

Avez-vous
des questions ?

À lire aussi

03-04-2023

L’extension des consignes de tri

03-03-2023

Zoom : Les chiffres clés liés au recyclage en 2022

15-03-2022

Pour des élections encore plus responsables

Partager cet article