Elise

Le webzine

18-10-2017

Japon, medaille d'Or du recyclage ?

Pour les Jeux olympiques (JO) de Tokyo 2020, les Japonais souhaitent faire preuve d’exemplarité, notamment dans le domaine environnemental. Et en matière de recyclage, il va y avoir du sport !

Avant Paris 2024 et Los Angeles 2028 – dans cet ordre-là, on vous le rappelle –, il y aura Tokyo 2020. La prochaine édition du plus grand événement sportif mondial sera placée sous le signe de la durabilité, à en croire les annonces faites par les officiels japonais au cours des derniers mois.

Un « Plan d’action pour l’héritage »

Leur volonté, matérialisée dans un « Plan d’action pour l’héritage », est de faire de cet événement non seulement un succès sur le plan sportif, mais également de transmettre à travers lui « un héritage positif dans différents domaines ne se limitant pas au sport, que ce soit pour le Japon ou le monde et cela bien au-delà de 2020. » Et c’est notamment dans le domaine environnemental et de la valorisation matière que ce plan d’action sera matérialisé. Une préoccupation éco-reponsable, qui s’affirme, pour une compétition sportive internationale à laquelle on reprochait par le passé de ne pas suffisamment prendre en compte son impact à long terme, sur les territoires et l’environnement.

Des médailles 100 % recyclées

Symbole de cette nouvelle philosophie, les Japonais ont annoncé que les médailles remises aux vainqueurs des Jeux olympiques et paralympiques de 2020 seront composées à 100 % de métaux recyclés. Dès Rio 2016, les Brésiliens avaient eux aussi fait le pari du recyclage, en n’atteignant toutefois, à l’époque, qu’un taux de 30 % de métaux recyclés dans les médailles distribuées à cette occasion. Pour tenir l’objectif revu à la hausse, 2 400 points de collecte seront mis en place au Japon dans les mois à venir, ainsi que des boîtes de récupération, pour récolter les appareils électroniques (smartphones, ordinateurs, appareils photos, etc.) dont seront extraits les précieux métaux. Au total, deux tonnes d’or, d’argent et de bronze devront être récoltées pour fabriquer les 5 000 médailles des JO de Tokyo 2020.

Nos villes, ces mines d’or et d’argent

L’opération est évidemment l’occasion pour le Japon de sensibiliser sa population sur la pénurie de ses ressources minières, et sur la manne constituée par les déchets électroniques. Dans le monde, ces derniers représentent respectivement 16 % et 22 % des réserves d’or et d’argent. Un vivier qu’il convient de valoriser, à une époque où les appareils électroniques sont de plus en plus fréquemment renouvelés, et donc jetés.

Sources :

Inscrivez-vous
à la newsletter

À lire aussi

27-05-2021

Offrez une pause-café compostable à vos salariés avec ELISE et CAFÉS RICHARD

30-03-2021

Le recyclage des publicités sur lieu de Vente (PLV)

03-06-2020

L’importance de la RSE dans un monde après COVID

Partager cet article